Bien que les animaux soient encore classifiés comme des biens meubles dotés de sensibilité, ils ont des besoins vitaux et sociaux, des peurs, des ressentiments et une capacité d'apprentissage. Il faut prendre en compte ce que leur impose une vie en captivité afin d'adapter leur environnement et leur permettre d'évoluer le plus sereinement possible.

Nos cochons ont accès à des parcs extérieurs enherbés durant la belle saison et des espaces au sec l'hiver. Par nature les porcs fouillent le sol à la recherche de racines ou d'insectes à manger. Les cochons se familiarisent bien et sont joueurs,  en plus des balles à mâcher à leur disposition ils aiment ramener dans leurs cabanes des trouvailles (racines, branches et autres objets déterrés) ils n'ont pas le temps de s'ennuyer ! Nous avons choisi de ne pas leur mettre de boucle (ou fers) au nez pour les empêcher de creuser, de plus cela développe la qualité musculaire de la viande.

 Leurs abris sont réalisés en bois et paillés chaque semaine. Nos amis les suidés n'ont pas de système de transpiration et sont sensibles aux coups de soleil, nous leur avons donc mis à disposition des bains de boue qui leur permettent de se rafraichir et se protéger des rayons UV.

Les chevaux et poneys ont accès à l'herbe dans des grands paddocks toute l'année. Les moins rustiques ou plus âgés sont rentrés au box chaque nuit. Les plannings de travail sont établis en fonction des capacités de chaque cheval.